Source innovaders.fr

Les 17 et 18 juin derniers, nous avons rejoint le Bataclan, non pas pour assister à un concert de rock même si on adore aussi le rock, mais pour participer à la 7ème Rencontre Nationale des Directeurs de l’Innovation avec une promesse très séduisante : « Explorer le Monde des innovations qui améliorent la vie de façon extraordinaire ».

 

Pendant 2 jours, 50 intervenants représentant 15 leaders mondiaux, 15 entreprises et organisations publiques ou privées, porteuses d’innovations radicales et 15 start-ups parmi les plus performantes au monde se sont succédés sur la scène pour un show autour d’innovations extraordinaire.

 

Dans l’ordre et le désordre, ce que l’on a aimé :

– L’évocation des cycles d’innovation…
révolution scientifique, révolution technologique, puis synthèse et destruction créative avec l’apparition de nouvelles valeurs avant le début d’un nouveau cycle.

Nous sommes aujourd’hui dans une phase d’innovation radicale avec l’émergence de produits et services totalement nouveaux ! Des innovations radicales simples dans leur relation à la vie et qui sont le fruit d’une synthèse longue et complexe et surtout de la collaboration de talents multiples.

Pour n’en citer que quelques uns, le coeur artificiel développé après 27 ans de R&D, l’interprète automatique après 40 ans de recherche…

Source directeur-innovation.com

– Le regard que porte la société et les individus sur les innovations et notamment sur la technologie souvent à la source des innovations. Ces dernières années, l’intérêt des gens est plus pour le progrès apporté par les innovations que pour la technologie elle même (source évolution des requêtes Google).

L’innovation c’est dans la vie que ça se mesure et nous sommes depuis quelques années dans une phase « human centric » avec une combinaison de connaissances et de savoirs autour de la résolution des problèmes des gens. Nous trouvons ça plutôt rassurant pas vous ?

 

– L’évolution du monde de l’innovation de plus en plus multipolaire et collaboratif. Ce dernier mot, collaboratif, nous tient particulièrement à coeur chez Innovaders 😉

Cela se traduit notamment par une poussée très forte de l’innovation dans les Brics et un rééquilibrage de l’innovation dans le monde. Une terre d’innovation en plein essor nous touche tout particulièrement, l’Inde, berceau de l’innovation Jugaad et surtout terre de l’innovation pour tous.

L’innovation Jugaad est pour les Innovaders une source d’inspiration forte, notamment la capacité à innover en partant de contraintes qui loin d’être bloquantes deviennent un formidable terreau d’innovation. Comment faire plus avec moins ?

Source Le Monde.fr

– La remise des Hermès de l’innovation avec un sentiment de grand écart entre des innovations sociétales où la technologie est peu présente et de vraies prouesses technologiques qui nous amènent dans le monde des robots humanoïdes voire de l’émotion partagée avec un robot.

Pourquoi le nom Hermès de l’innovation ? Sans doute parce que le dieu Hermès est la personnification de l’ingéniosité, autre mot qui nous inspire et une des clés de l’innovation agile.

Nous n’avons pas envie de lister l’ensemble des nominés, même si tous dans leurs domaines respectifs sont intéressants, mais juste vous faire partager notre ressenti à travers quelques exemples :

 

Tout d’abord le Groupe associatif Siel Bleu, je dois dire notre coup de coeur 🙂 qui a obtenu l’Hermès dans la catégorie « Amélioration de la condition humaine ».

Nous avons aimé l’histoire de ces 2 fondateurs qui sortis de leurs études dans le monde du sport ont su penser à nos aînés et prouver que l’innovation existait aussi en dehors de la technologie. Nous avons aussi aimé ce moment où ils ont su faire se lever l’ensemble des participants, créer un moment de partage et nous faire entrevoir ce que pouvait être des programmes utilisant l’Activité Physique Adaptée (APA) comme outil de prévention santé et bien-être.

Source origine-solidaire.com

 

Loin du monde de l’action sociale et pourtant passionnant aussi en terme d’innovation digitale, L’Oréal à travers sa directrice de l’innovation qui est montée sur scène pour présenter la nouvelle application Makeup Genius permettant le maquillage en réalité augmentée.

Une vraie prouesse technologique pour intégrer le mouvement et les expressions pour les 5 grands types de carnation. Un monde bien sûr plus futile mais qui ouvre un champ des possibles passionnant avec la réalité augmentée et ses multiples applications.

Source lorealparisusa.com

 

 

Autre nominé qui a retenu notre attention, Sharemylesson, , by teachers for teachers, un très bel exemple d’innovation collaborative et de savoirs partagés. Les leçons mais aussi les idées pour les mettre en scène sont partagées pour le profit du plus grand nombre de professeurs et surtout au final de leurs élèves 😉

Source Middleweb.com

 

 

Plus interpellant et en même temps fascinant, Argo Medical avec Rewalk, avec la démonstration de cet exosquelette qui permet de retrouver la position verticale, la mobilité et de l’autonomie alors que le corps ne répond plus.

Source Rewalk.com

 

Dans la même veine, Tobii, spécialiste de l’eyetracking, qui nous laisse entrevoir un monde où nous n’aurons plus d’interface de type souris ou clavier pour commander nos ordinateurs, nos tablettes. Une démonstration de l’utilité de Tobii pour ceux qui ont perdu la motricité mais aussi en développement de multiples applications business dans l’univers du jeu ou des études de comportement des consommateurs.

 

 

Dans un tout autre registre, Interface, leader mondial de moquettes, qui est en passe de prouver que l’on peut innover en matière de développement durable avec Mission Zero et l’ambition 100% développement durable qui anime l’ensemble des salariés de cette société, un véritable défi collectif porteur de sens.

 

 

Enfin, un univers qui semble tout droit sorti des films de science fiction avec Aldebaran et ses robots humanoïdes avec déjà plus de 1000 robots vendus.

Un fondateur qui vous parle de créer de l’émotion dans l’échange entre ses robots humanoïdes et les humains qui les choisissent pour les aider dans leur quotidien que ce soient des personnes âgées, des enfants autistes… Et bien sûr le sentiment que tout reste encore à inventer dans les usages avec pour l’instant Nao, Romeo et depuis peu Pepper qui joue les hôtesses d’accueil pour Softbank société de téléphonie japonaise. Entre crainte et séduction au regard des questions posées dans la salle qui renvoient à des scénarios ou la machine prend le pouvoir sur l’homme.

Source spectrum.ieee.org

A l’issue de ces rencontres, on a l’impression que tout est possible, que tout reste encore à inventer et que surtout les inventions sont une source infinie de progrès technologique, humain mais aussi financier. Et bien sûr, nous sommes plus que jamais convaincus que la clé passe par le collaboratif et l’ingéniosité.